Bienvenue sur le Blog Du Comité de St Girons du SECOURS POPULAIRE FRANCAIS

Bienvenue sur le Blog Du Comité de St Girons du SECOURS POPULAIRE FRANCAIS

VISITE DE LA SCIC ARL VERTEX

 

Le vendredi 26 août, 6 bénévoles du comité de Seix et 5 de Saint-Girons ont visité la SCIC ARL VERTEX à Lavelanet. C'est l'entreprise d'insertion qui collecte le linge issu des surplus textile d’associations et dont le métier est donc la collecte, le tri de ces textiles

Nous avons été accueillies avec beaucoup de gentillesse par Sylvie, comptable et responsable magasin, et Karine, secrétaire, responsable de la collecte et interlocutrice des bénévoles du tri. La visite guidée a débuté par la boutique « Fringo'folies » qui est ouverte à la vente tous les mercredis et deux samedis par mois de 10 à 18 heures sans interruption. La luminosité et la superficie très confortables du magasin (environ 500 m²) facilitent l'accueil des clients. Des paniers à roulettes, 4 caisses, 2 cabines d'essayage contribuent également au bon déroulement de la vente.

Le linge est majoritairement présenté par catégories sur des portants disposés de manière aussi attrayante que fonctionnelle. Il y a les rayons homme, femme, enfant, un peu de vêtements neufs, linge de maison, sacs, accessoires, chaussures, etc. (Afin d'éviter le vol de chaussures neuves, il n'y a qu'une chaussure en exposition). Il y a aussi des bacs avec des articles neufs de type bazar et un rayon jouets. Du linge trié, 5 à 6 % est vendu dans la boutique. Les vêtements neufs proviennent des invendus de certains magasins auxquels ils sont achetés et ensuite revendus avec une marge minimale. Le hall de stockage des articles triés pour la vente est attenant à l'espace de vente. Deux employées s'occupent de la boutique à plein temps.

Après la visite de la boutique, nous avons été invitées à faire la pause autour d'une collation dans l'accueillante salle à manger des employés.

Monsieur Frédéric Massat, chef d'atelier, a ensuite repris la visite guidée. Nous avons appris que VERTEX existe depuis 2010, la boutique « Fringo’folies » depuis 2012. Le bâtiment est une ancienne usine textile et appartient à l'entreprise. L’acquisition des équipements a pu se faire grâce à beaucoup de subventions et à des prêts bancaires.

La SCIC ARL VERTEX (Société Coopérative d'Intérêt Collectif A Responsabilité Limitée Valorisation Et Recyclage Textile) est une plate-forme textile d'Emmaüs. Afin de commercialiser les affaires triées, elle coopère avec LE RELAIS (un réseau d'entreprises qui agit pour l'insertion de personnes en situation d'exclusion par la création d'emplois durables) basé dans le Nord de la France.

Le linge collecté provient de plus de 100 associations de 8 départements différents ainsi que de quelques containers. VERTEX emploie 4 chauffeurs plus un chauffeur manutentionnaire pour assurer les remplacements pendant les congés.

Nous commençons la visite par l'immense sous-sol où sont stockés les sacs à trier et les ballots prêts à être enlevés par des semis ou des containers envoyés par le RELAIS. Chaque tissu est soit trié pour réutilisation soit/ou revalorisé pour la matière. De tout le volume qui est traité chez VERTEX, il n'y a que 5 % qui partent à la déchetterie.

Les sacs collectés remontent du sous-sol par un monte charge. Ils sont pesés, puis triés par qualité de textile. Catégories : mêlé (linge propre et léger toutes catégories), déchets coton, grand coton, laine tricotée, laine tissée, chaud, coton blanc, jeans abîmés, pantalons femmes, vestes femmes, sacs à main, valises, cartables, jouets mous (peluches), jouets durs, chaussures, sweats, blousons, linge de maison, couvertures, couettes et duvets à plumes, articles pour la boutique, etc. Pour la vente en boutique, il y a 54 cartons différents à mémoriser ! On lave le linge lorsque cela vaut le coup.

Le linge trié qui n'est pas proposé à la vente en boutique est ensuite pressé par deux presses à balles. Il faut environ 30 minutes pour faire une « balle ». Ils peuvent presser jusqu’à 20 balles par jour.

VERTEX vend sa production au RELAIS dont les camions viennent chercher la marchandise pour la conduire directement à la destination sans passer par le siège. Les clients sont des entreprises de recyclage ou des associations à but humanitaire.

Le surplus de vêtements d'été propres (42 % de la production) est envoyé en Afrique (Madagascar, Burkina Faso, Sénégal, Togo).  Le surplus de polaires propres est envoyé en Russie. Le coton blanc est envoyé au Nord de la France.

Les chaussures pairées sont envoyées aux Pays Bas et en Belgique.

Le jean sert à la fabrication de matelas, la laine cardée à produire de l'isolant thermique, la laine tissée à être déchiquetée et retransformée en fil de laine.

La marchandise non recyclable en Europe est envoyé au Pakistan (jouets, linge de maison et certains vêtements de basse qualité, chaussures non pairées etc.)

Le but de VERTEX est l'emploi et l'insertion. A côté des 12 employés permanents, 24 personnes en insertion (max. 28) travaillent sur le site. Les personnes en insertion sont des personnes qui présentent des difficultés sociales et/ou professionnelles. (Éloignement de l’emploi, addictions, violences conjugales etc.) Elles sont accompagnées par une CIP : Conseillère en insertion professionnelle. Cela représente 1,5 emplois pour les CIP. Tout le personnel est informé sur la spécificité du travail en équipe avec des personnes en insertion.

VERTEX reçoit les futurs employés en insertion pour un premier entretien, mais l'inscription à Pôle emploi est obligatoire. Afin de confirmer leur motivation, les candidats doivent y faire les démarches eux-mêmes. Actuellement, VERTEX a du mal à trouver du personnel. Les personnes doivent être éligibles à l’insertion par l’activité économique.

Au tri, il y a deux trieuses en CDI et un chef d’atelier pour encadrer les 19 trieurs en insertion. Chaque nouveau salarié bénéficie d'une formation d'adaptation allant de 1 à 4 mois. Les tapis roulants ont été supprimés. Chaque personne est installée à une table de tri où elle doit trier un certain poids et où elle est responsable de son travail. Elle travaille sans gants afin de mieux percevoir la qualité du tissu.12 tonnes de marchandise sont triées chaque jour, 2400 tonnes par an. Chaque camion du RELAIS charge entre 18 et 26 tonnes selon la catégorie du textile.

Les employés sont incités à changer de poste régulièrement pour favoriser l’adaptation. Ceci également dans le souci de ne pas toujours solliciter les mêmes muscles dans leurs tâches physiques. Les employés en insertion qui ont un projet professionnel à orientation commerciale peuvent travailler occasionnellement à la boutique les jours d'ouverture.

 

La visite de cette entreprise était pour nous une belle opportunité de découvrir la chaîne du recyclage que nous initions avec la collecte et le tri des textiles au sein de nos comités.

L'enthousiasme des responsables que nous avons rencontrés chez VERTEX et l'organisation parfaite du travail autant au niveau du recyclage que de l'encadrement des personnes en insertion nous a impressionnées. Reconnaissantes de l'accueil chaleureux qui nous a été réservé, et riches de tout ce que nous avions appris pendant la matinée, nous sommes reparties de Lavelanet après avoir partagé un pique-nique tiré du sac.

 



17/09/2016
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 33 autres membres